Pour une Révolution Fiscale

Pour une révolution fiscale est un livre d’économie écrit par Camille Landrais qui est chercheur au Stanford Institute for Economic Policy Research, également auteur d’autres ouvrages économiques comme « Hauts revenus en France ». Thomas Piketty, lui, est professeur d’économie à Paris et directeur d’études à l’EHESS, a participé à l’écriture de « Hauts revenus en France ». Emmanuel Saez est professeur d’économie à Berkeley, il s’est vu remettre la « Clark Medal » en 2009 et est aussi l’auteur de « Income Inequality ».

zoom

Pour une Révolution fiscale est paru en 2011 et porte sur les possibilités de rehaussement de l’économie française. Les auteurs nous expliquent les charges à déboursées comme les côtisations sociales ou les Impôts sur la capital, sur la consommation, ils s’attardent sur le dernier qu’est l’impôt sur le revenu, selon eux, l’impôt sur le revenu doit être revu et modifié.

Les auteurs montrent à travers ce livre une envie d’équité à travers les citoyens français. Des questions se posent, « à quoi servent les impôts ? » . A certains passages, ce sont des points politiques qui apparaissent « le Front Populaire contre Vichy… ».

La fraude fiscale est aussi un gros problème en France, encouragée par les paradis fiscaux qui siphonnent les placements financiers des Européens fortunés. (p132)

Le livre est illustré par de nombreux schéma comme celui ci dessous qui permet de mieux comprendre certains passages, comme on peut le voir le système est progressif jusqu’au niveau des classes moyennes puis devient clairement régressif.

Cet ouvrage allie donc économie, politique ou encore culture générale.

Les économistes précisent à la fin du livre qu’ils ne font que donner leur propre point de vu, et ils savent qu’ils pourront essuyer plusieurs critiques mais ce livre a pour but l’intervention publique, tourné vers l’analyse et l’action.

Les auteurs invitent à la fin du livre de poursuivre le débat sur le site http://www.revolution-fiscale.fr

Pour conclure, ce bouquin m’a semblé très compliqué malgré beaucoup d’attention et de sérieux et je le recommande pour des adultes ou pour des personnes avec des facilités en économie.

Le commerce des promesses, petit traité sur la finance moderne

Le commerce des promesses, petit traité sur la finance moderne est un livre de Pierre-Noel GIRAUD publié en Octobre 2011.

Pierre-Noel GIRAUD enseigne l’économie à l’Ecole des Mines à Paris ainsi qu’à Paris Dauphine. Il a notamment publié « L’inégalité du monde » en 1996 et « la mondialisation émergente et fragmentations » en 2008.

Ses sujets de recherche se centrent principalement sur les inégalités, la croissance urbaine et les ressources naturelles.

Ce livre a pour but de nous familiariser avec la finance et ses nombreux secteurs. L’auteur nous transmet sa définition de la finance mais utilise aussi l’avis et les pensées politiques de Marks et celles de Keynes (deux économistes).

Malgré quelques sujets difficiles à comprendre et certain termes compliqués je conseille ce livre car il est très instructif et intéressant, il permet de mieux comprendre le monde de l’économie.

Freakonomics

freakonomics

Freakonomics est un livre paru en 2005 issue de la collaboration entre un journaliste du réputé New York Times; Stephen J. Dubner, et d’un économiste américain et professeur d’économie à l’université de Chicago Steven D. Levitt . En 2003, celui-ci reçu la médaille John-Bates qui récompense le meilleur économiste américain âgé de moins de quarante ans. Dans ce livre, les deux auteurs décident d’aborder l’économie de manière décomplexé et sous un nouvel angle. En effet, les auteurs utilisent un langage compréhensible par un lecteur ne connaissant rien (ou très peu), au domaine de l’économie. Cet ouvrage ne fait pas partie d’un de ces livres ennuyeux et monotone d’économie ou se mêlent et s’enchaînent chiffres, tableaux, et courbes à profusion. Ils montrent que derrière la baisse de la criminalité et l’avortement, il existe un lien ou bien que le phénomène de la triche dans les matchs de Sumo et répandu ou encore qu’à travers le cas d’une vente de « bagels » que les individus sont plus enclins à « oublier » de payer leur pain qu’à voler l’argent mis dans une boite juste à côté.. C’est ce genre de lien qu’on retrouve tout au long du livre,  qui au premier abord paraissent absurde et dénué de sens mais qui pour finir montrent par l’explication et l’analyse le bien fondé des théories qu’avancent, et soutiennent les écrivains. Ces mêmes liens procurent l’étonnement et la curiosité  chez le lecteur rendant le livre passionnant et intriguant, poussant celui-ci à vouloir en apprendre davantage.

En comparaison a un autre livre d’économie « Encaisser ! » de la sociologue  Marlène Benquet, qui a mené à la fin des années 2000 une enquêtes durant 3 ans dans une des principales entreprises françaises de grande distribution est bien plus compliqué à lire. Cette immersion se déroulant sur 3 ans est longue à se mettre en place est bien moins compréhensible que Freakonomics. Cet ouvrage  s’adresse à un public avisé et maîtrisant déjà les outils de base de l’économie. Nous somme là plus sur quelque chose d’abstrait ou les situations et dialogues sont plus techniques et souvent flou s’apparentant à un reportage. Même si je n’ai pas réussi à aller au bout, ce livre n’en reste pas moins complet,mais bien plus difficile à lire que Freakonomics et bien moins captivant,je le déconseille à lire.

En conclusion ce livre est un juste mélange d’économie de sociologie, d’anecdotes, d’enquêtes, et d’études tout cela raconté avec humour et légèreté. Il se lit facilement, les exemples concrets du quotidien que nous connaissons favorisent la proximité avec les analyses faites. Ce qui est intéressant c’est que les auteurs ne se limitent pas seulement à donner les exemples et à les analyser, ils expliquent également pourquoi l’économiste fait cela et l’intérêt qu’il porte à le faire . J’ai trouvé l’approche de l’économie caractérisé par l’étude de « stimulations » captivante . Je conseille ce livre aux personnes voulant aborder l’économie de manière simple et d’une certaine façon sous une forme familière.

« Fondamentalement, l’économie est l’étude des stimulations: comment les individus obtiennent-ils ce qu’ils veulent, ou ce dont ils ont besoin, notamment quand d’autres veulent ou ont besoin de la même chose. »

Freakonomics

51DySrDPIhL._SX303_BO1,204,203,200_Freakonomics est un livre basé sur l’économie écrit par l’économiste Steven Levitt en collaboration avec le journaliste S.J. Dubner. Ce livre a été publié en France en 2006 et serai le livre d’économie le plus lu au Etats-Unies.

Ce livre comporte six chapitres de 6 six thèmes différents:

-Chapitre1:Tricher n’est pas jouer.

-Chapitre2:Guerres de l’information ou guère d’informations

-Chapitre3:Pourquoi les dealers vivent-ils encore chez leur maman ?

-Chapitre4:Où sont passés les criminels ?

-Chapitre5:Qu’est ce qu’un parent idéale ?

-Chapitre6:Peut on s’appeler Loser et réussir sa vie ?

Le message de ce livre parle de l’économie saugrenue et des faits actuels de la vie. Ce livre montre la place qu’occupe l’économie dans chaque chose de la vie , comme dans le chapitre premier ou les parents qui sont en retard pour venir chercher leurs enfants à la garderie se voient obligé de payer une amende , si cela aurai du faire baisser le nombre de parents en retard , la mise en place de cette amende a eu ‘effet inverse..

Je conseillerai ce livre car il résout des énigmes du quotidien . Ce livre est intéressant et captivant si on aime l’économie et qu’on s’intéresse aux problèmes de notre société. Ce livre est fait de façon a raconter des faits passer et trouver des explications aux problèmes ce qui est assez intéressant pour les futur économistes et les personnes ouvertes d’esprit.

La trame conjugale, analyse du couple par son linge

La trame conjugale, « analyse du couple par son linge » est un ouvrage publié en 1992. Il a été écrit par Jean-Claude KAUFMANN, sociologue français, né à Rennes en 1948. A travers cette œuvre, l’auteur analysera l’aspect de l’identité et plus précisément celui de la vie quotidienne. Jean-Claude KAUFMANN a mené plusieurs enquêtes et notamment des témoignages de couples sur lesquels il s’est appuyé afin de rédiger son livre. Vingt couples ont contribué et ont donc accepté de répondre aux questions les plus indiscrètes et dérangeantes.

Dans un premier temps, KAUFMANN veut analyser les étapes de l’intégration ménagère de la femme mais aussi celles de l’homme. En effet, pendant toute l’œuvre, il va nous expliquer et nous faire comprendre que la plupart des hommes s’impliquent de plus en plus dans les tâches domestiques.

Le principal message que veut faire passer l’auteur est que la vie de couple se structure sur des éléments inattendus tels que le linge ici concerné. C’est-à-dire que le linge a des conséquences (positives ou négatives) sur la vie sociale. Ce sujet peut entrainer des disputes, témoigné par les couples. Le message est efficacement transmis dans ce livre car il est fréquemment évoqué et clair. Le but de cet ouvrage est évidemment de faire comprendre ce message à tous les lecteurs c’est pourquoi il revient très souvent, expliqué parfois de manières différentes.

Je ne recommanderai pas cette œuvre à mes camarades pour les raisons suivantes. Tout d’abord, je la trouve très répétitive et particulièrement difficile à lire. Pour finir, ce sujet n’est pas spécialement entraînant et inintéressant pour ma part.

Sources :

http://www.jckaufmann.fr/ouvrages/la-trame-conjugale-analyse-du-couple-par-son-linge/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Kaufmann

La peur du déclassement. Une sociologie des récessions

La peur du déclassement est un livre de Eric Maurin, économiste français et directeur d’études à l’école des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Ce livre a été édité et publié par la République des idées en octobre 2009.

                                                              téléchargement (3)

Le déclassement est un phénomène de rupture qui conduit un individu à perdre sa position sociale et une récession est un phénomène de ralentissement du rythme de la croissance économique.

Eric Maurin nous fait part de son analyse sur la crainte principale des Français ; la perte de leurs emplois et de leurs statuts. Les causes de cette crainte sont les récessions, c’est la solution politique la plus simple qui consiste à protéger les personnes ayant déjà un statut, ce qui met un frein au retour à l’emploi pour ceux qui n’ont pas un statut protégé. En d’autre terme des inégalités.

De 1945 à 1974 , des dispositifs de protection de l’emploi font leurs apparitions : supervision administrative, consultation des représentants du personnel, indemnités de licenciement  et ensuite le SMIG puis SMIC qui garantissent la progression salariale puis le CDD en 1979 qui permet une situation intermédiaire entre chômage et CDI.

Eric Maurin étudie la récession de 1993 qui frappe la société française après l’installation d’une politique de démocratisation de l’enseignement scolaire et supérieur. Il constate que cette nouvelle génération de diplômés voyant les opportunités d’emploi du secteur privé se réduire, vont chercher à trouver un statut dans les fonctions publiques. Comme le nombre de postes ouverts aux concours de la fonction publique reste stable, la concurrence est plus forte pour obtenir un emploi public. Les générations de fonctionnaires issues de la récession sont alors  plus diplômées que les générations précédentes. Elles ont obtenu ce statut avec difficultés et voient toute remise en question de leur situation comme une injustice. Les fonctionnaires surdiplômés refusent le déclassement.

Pour Eric Maurin, il est important de distinguer le déclassement comme un phénomène économique et social et la peur du déclassement comme une projection des angoisses d’une grande majorité des Français.

Je conseille ce livre pour en effet comprendre cette peur qui concerne la plupart des Français et savoir les points négatifs et positifs de l’économie française malgré que ce livre soit assez difficile à étudier je pense qu’il nous apprend tout de même beaucoup de chose.

Le commerce des promesses, Petit traité sur la finance moderne , Pierre-Noël Giraud

image  Le commerce des promesses, Petit traité sur la finance moderne est un livre d’économie écrit par Pierre-Noël Giraud. L’écrivain étant un professeur d’économie qui a publié plusieurs grands livres de ce même sujet. Ce livre rassemble beaucoup de grand de sujet en rapport de l’économie mondiale tel que la crise économique de 2008 qui a été un élément marquant dans le milieu de la finance

Ce bouquin veut nous transmettre une définition détaillée de la finance à l’échelle mondiale. Pierre-Noël Giraud a utilisé les avis de la politique monétaire des monétaristes, la politique de Keynes et la politique de Marks. Par conséquent la définition est a mon goût bien construite et bien transmise car l’utilité de ces économistes permet d’avoir des avis différents donc une explication beaucoup plus détaillée

Je conseillerai ce livre, car il est très instructif et permet de s’initier à la finance. Mais pour ma part je pense qu’il serait un minimum préférable de déjà avoir des notions d’économie et de finance car dans le livre il parle par exemple du principe de la fluctuation ou des bulles spéculatives, qui sont quelques peut difficiles. Même si ces notions sont expliquer il reste des points inconnus et non expliqué de ces éléments. Et concernant les autres sujets, cela est très diversifié car certaines notions sont faciles à comprendre avec leurs explications mais d’autres le sont plus.