Socialisation et comportements politiques des jeunes

Dans le document « les jeunes » d’Anne Muxel publié dans Atlas électoral, on peut lire que malgré l’attachement des jeunes au droit de vote, il y a une forte abstention de cette partie de la population lors des différentes élections. Bien que difficile à évalué, le taux de non-votant chez les jeunes est le plus élevé dans les 5 à 10% de non-inscrit. Les jeunes venant de quartier populaires et qui n’ont pas reçu beaucoup de formation sont les plus touchés par ce phénomène.

Dans le document suivant apparaît une photo datant de 2009 où l’on voit de jeunes étudiants manifestant suite au projet de baisser le budget attribué a l’éducation. Cette photo montre que les jeunes participent quand même à la vie politique surtout quand les décisions prisent les touches.

Le dernier document est un texte Anne Muxel tiré de  » Avoir 20 ans en politique » qui est un extrait du livre «  Les enfants du désenchantement » paru en 2010 cet extrait parles de la relation entre le choix politique des parents et celui de leur enfant. Ce document vise a montrer que les choix pris par les enfants sont souvent liés à ceux des parents. En France, de nos jours et plus particulièrement avec les élections présidentielles à venir, les choix politiques et les statistiques liées à la politique nous intéresse de plus en plus. Dans cet article nous allons parler de la socialisation politiques des jeunes français. A l’aide des documents à notre disposition, nous répondrons à la questions suivante. Les comportements politiques des jeunes sont-ils déterminés par leur origine familiale ?

Dans ce cas précis ce que l’on appelle « origines familiales » sont les choix politiques d’une famille avec deux parents transmis ou non a leur enfant. On posa la question suivante à des jeunes de18 à 30 ans : « Diriez-vous que votre père est plutôt de gauche, plutôt de droite ou ni l’un ni l’autre ? Et votre mère ? Et vous même ? » Sondage tiré du livre Avoir 20 ans en politique d’Anne Muxel. Voici les réponses et leurs pourcentages.

Parents de droite Parents de gauche Parents apolitiques
Enfant de droite 14,00% ~ 2,5%
Enfant de gauche ~ 2,5% 30,00%
Enfant apolitique ~ 4% ~ 4% 28,00%

 

Nous pouvons constater que les pourcentages les plus forts sont ceux où les enfants suivent leurs parents : 14% + 30% + 28% soit un total de 72% ce qui est bien plus que la majorité. De plus nous remarquons que sur les 5 à 10% de français à être non inscrit sur les listes électorales ce sont les jeunes issus de milieux populaires, ayant un niveau de formation peu élevé, et connaissant des difficultés d’insertion sociale qui sont comptabilisés en plus forte proportion.

Nous en concluons donc que le comportement politique des jeunes sont très souvent déterminés par leur origine familiale.

Lucas AULLUS et Jérémie LABRUYERE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s