Sans billets de banque, l’Inde menacée de paralysie

Le gouvernement indien a décidé, le 8 novembre, de démonétiser les billets de 500 et 1000 roupies (respectivement 6,50 € et 13 €), c’est-à-dire les plus grosses coupures de monnaie fiduciaire utilisées en Inde. Concrètement, cela signifie que ces billets ne valent plus rien et qu’ils doivent être échangés contre d’autres formes de monnaie.

ef0ca5b2-b804-11e3-87e2-61f94d9745a6En effet, les autorités indiennes s’inquiètent de ce que les billets de 500 et 1000 roupies sont utilisés dans des transactions souterraines : non pas forcément des trafics illégaux, mais des achats et des ventes de biens et de services réalisés en-dehors des circuits officiels, et qui ne donnent pas lieu à une taxation ou à un contrôle étatique (pensez à un contrat de travail au noir, ou encore à la revente de produits alimentaires dans des échoppes de rue).

Le problème tient à la quantité de monnaie que cela représente : 80% de la monnaie en circulation, au total, est ainsi démonétisée. En effet la plus grande partie de la population indienne n’a pas de compte en banque, ou n’a qu’un compte qui permet le retrait d’argent liquide (billets de banque), et non des paiements par carte bleue ou par chèque.

Quelles peuvent être les conséquences de cette brutale démonétisation d’une partie importante de la masse monétaire ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s