La naissance de l’État moderne : quelques repères historiques

Ce que l’on entend derrière ce terme (l’État) est très variable d’une période à une autre de l’histoire. En France, par exemple, le Moyen Âge et la Renaissance voient se renforcer le pouvoir central du roi de France, aux dépens de puissants d’autres pouvoirs féodaux, tels que le comté de Bourgogne (qui correspond actuellement à une grosse partie de la région Bourgogne – Franche Comté) ou encore le duché de Normandie. Ces territoires sont gouvernés par des pouvoirs locaux, parfois inféodés au roi de France, mais qui gardent une forte autorité sur leur duché ou leur comté en dépit de la constitution du royaume de France (elle-même chaotique et soumise à des revirements historiques). Certains seigneurs sont d’ailleurs des vassaux du royaume d’Angleterre ou encore du Saint empire romain germanique.

Sous le roi de France Philippe Auguste, par exemple, les fiefs du roi d’Angleterre reculent au profit du domaine royal. Mais cela ne signifie pas que le royaume de France est constitué comme un État à part entière.

carte-evolution-france-1180-1223Sur tous ce territoire, il est difficile, par exemple, de prélever des impôts : or, c’est une condition nécessaire pour renforcer le pouvoir étatique.

Il faut attendre le XVIIe siècle et la monarchie absolue pour que les pouvoirs féodaux soient définitivement affaiblis face à l’État central. Par ailleurs, c’est à cette époque que se développe une administration centrale, qui ne s’occupe plus uniquement des fonctions de police et de justice. Louis XIV se soucie par exemple de l’extension de la langue française sur l’ensemble du royaume (création de l’Académie française), ou encore de ce qu’on appellerait de nos jours l’aménagement du territoire, pour des raisons essentiellement militaires, il est vrai (développement de forêts pour la construction navale, par exemple).

Une étape supplémentaire est franchie avec la Révolution française et la naissance de la première République (1792) puis du premier Empire (1804), qui crée de nombreuses institutions encore présentes dans le paysage administratif français : les départements, les préfets, le code civil, le conseil d’État, datent de cette époque.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s