Les enjeux de mémoires : l’utilisation politique de la commémoration du front populaire (1936-2016)

En 1936 le Front Populaire remporte les élections législatives. Le front populaire est un regroupement de plusieurs partis de gauche: la SFIO (Section Française de l’Internationale Ouvrière), le Parti radical-socialiste et le Parti communiste. Mais le front populaire se désuni dès 1938. Les textes qui ont été votés sous leur gouvernance les plus connus sont les congés payés et la semaine de quarante heures. En 2016 on fête les quatre-vingts ans de la victoire du Front Populaire.

Sous le gouvernement actuel quels sont les enjeux de l’utilisation politique de cette commémoration?

 

frontpopulaire_humanite

Le Front populaire prend de grandes mesures sociales après une importante grève ouvrière. En juin 1936, l’accord de Matignon est signé par la CGT (Confédération générale du travail) ainsi que le patronat. Cela s’achève par une augmentation des salaires, à la liberté syndicale mais aussi à la création des délégués d’entreprise.

Malgré les réformes, les grèves ne se sont pas affaiblies, le Front Populaire après de nombreuses négociations, a fait une avancée spectaculaire au niveau des droits sociaux, tel que :

  • Deux semaines de congés payés

  • Les semaines de 48 heures sont réduites à 40 heures

  • La création de conventions collectives

A la suite de ces réformes, la SNCF est créé. Cela va permettre le développement du tourisme français et la multiplication des auberges de jeunesses en France.

En 2016, plusieurs événements pour cette commémoration se sont déroulés :

  • Une plaque de commémoration a été installée à l’Assemblé Nationale le 15 juin 2016 au numéro 581 où siégeait Léon Blum.

  • Le 1er mai 2016, Jean-Christophe Cambadélis a prononcé un discours sur la place Léon Blum à Paris.

  • François Hollande a fait un discours sur le sujet « La gauche et le pouvoir ».

gfhjg

 

La commémoration des quatre-vingts ans de la victoire du Front populaire représente plusieurs enjeux pour le gouvernement actuel.

En 1936 avec la semaine de 40 heures et les congés payés sont mis en place. En 2016 avec la loi El Khomri et la loi Macron. Ces deux gouvernements ont tenté de mettre en place des lois pour améliorer les conditions de travail et ainsi que la vie des Français.

Nous pouvons donc conclure que le gouvernement actuel souhaite mobiliser les parties gauches et s’unir pour faire face aux élections présidentielles de 2017.

Sources :

Bibliographie :

Jean-Paul Brunet, Histoire du Front populaire, 1934-1938, Paris, Presses universitaires de France (PUF), coll. « Que sais-je ? »

Sitographie :

http://hgeo-college.blogspot.fr/2007/10/1936-lois-sociales-du-front-populaire.html

http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0211032544251-80-ans-du-front-populaire-une-plaque-au-nom-de-blum-a-son-banc-a-lassemblee-2006737.php

http://www.politis.fr/articles/2016/04/front-populaire-un-enjeu-de-memoire-34641/

avec Laury JOSSET

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s