Les présidentielles américaines : en quoi les enjeux de 2016 sont-ils différents des précédents scrutins?

Les principaux enjeux de la campagne pour les présidentielles américaines de 2016 peuvent se résumer en 5 principaux points : l’immigration, l’engagement militaire des États-Unis dans le monde, la détention et l’utilisation excessive des armes à feu, ainsi que des enjeux qui touchent la santé publique avec la question sur l’avortement ainsi que celle qui porte sur l’assurance maladie (projet Obamacare).

Afficher l'image d'origine

                 

                     Tout d’abord, il y a la question des armes à feu : les deux camps semblent assez divisés sur ce sujet qui semble pourtant crucial, car on assiste à une véritable augmentation d’homicides par armes à feux (avec un taux qui est actuellement 19 fois supérieur a celui de l’Australie selon France Culture) et au fait que trop de citoyens américains (42%) en détiennent une à plusieurs à leur domicile. Hillary Clinton, favorite du parti démocrate, prône l’instauration d’une réglementation fédérale beaucoup plus ferme tout comme le précédent candidat en tête des démocrates, Obama. Donald Trump, quant à lui, insiste sur le fait que le port d’arme est un droit constitutionnel et indique que c’est dans des pays où le contrôle d’arme est trop stricte, comme la France, qu’ont lieu le plus de tragédies (attentats du 13 novembre 2015, attentat de Nice le 14 juillet 2016). Cependant, la tuerie de Dallas perpétrée le 7 juillet 2016 pourrait remettre en question l’avis du leader républicain.

                     S’ensuit la question sur l’immigration où l’a encore, le sujet divise profondément les 2 candidats en lice. D’un coté, Donald Trump opte pour un discours radical en se focalisant sur l’immigration clandestine mexicaine, notamment en proposant une solution pour le moins surprenante : la construction d’un mur à la frontière mexicaine qui empêcherait toute entrée en territoire américain. Il rejette également l’accueil des réfugiés du Moyen-Orient et des musulmans, les présentant comme une menace islamiste suite aux attentats perpétrés en Europe (Bruxelles, Paris) mais aussi aux États-Unis (Boston le 15 avril 2013, San Bernardino, le 2 décembre 2015, Orlando, le 12 juin 2016). Les démocrates décident de suivre le plan du président Obama, un plan lancé en 2014, visant à régulariser la situation de 5 millions de clandestins. Toutefois, Hillary Clinton et son allié politique, Bernie Sanders, sont favorables au projet d’accueil des réfugiés tout en prenant en compte le renforcement des contrôles aux frontières.

                    Le 3ème enjeux est l’engagement militaire des États-Unis dans le monde. Après le lancement de l’opération «Obamamanbo» au Moyen-Orient et en Afrique, Barack Obama a massivement renforcé la présence militaire américaine dans le monde (aujourd’hui, on compte 587 bases militaires américaines disséminées sur le globe). Sur ce sujet, les républicains sont assez mitigés :Trump dénonce des dépenses militaires démesurées (évaluées à plus de 500 milliards $ selon France Culture) et demande le retrait de quelques forces militaires dans le monde et non toutes, car il semble quand même vouloir conserver le statut militaire qu’a toujours eu les États-Unis (celui du «gendarme du monde»). Les démocrates quant à eux semblent vouloir renforcer la présence militaire des États-Unis dans le monde.

                    Enfin, les deux derniers enjeux traitent du domaine de la santé publique. L’un concerne l’avortement et l’autre concerne le projet «Medicaid» (projet d’assurance maladie). Le projet «Medicaid» ou «Obamacare» est une loi santé votée en 2010 puis appliquée en 2014, et qui consiste à couvrir les frais médicaux de personnes vivant dans le besoin ou ayant des revenus relativement bas. Cependant, cette loi n’est pas appliquée dans tout les Etats car la majorité des états républicains l’ont rejetée.  De plus, Donald Trump trouve ce projet trop coûteux et le juge inefficace, à la différence des Etats démocrates qui eux le trouvent nécessaire et indispensable ; Hillary Clinton prévoit même de poursuivre ce dispositif d’assurance maladie. L’autre enjeu santé de cette campagne est l’avortement où, là encore, de fortes différences législatives apparaissent entre les Etats gouvernés par les républicains et ceux gouvernés par les démocrates, avec des restrictions plus strictes côté républicain et des restrictions qui sont plus souples côté démocrate. Donald Trump a décidé de soumettre un projet de loi contre l’avortement pour sanctionner les médecins qui le pratique tandis que la favorite des démocrates semble assez favorable à l’égard de cette pratique.

                   Ainsi, cette année, les enjeux pour les présidentielles américaines sont différents de ceux auxquels les candidats des années antérieures ont dû faire face car ils touchent à des sujets sensibles comme la sécurité, l’immigration et mettent en avant les divisions bien distinctes entre des républicains qui désirent insuffler un nouvel esprit patriotique visant à relever une Amérique de ses difficultés actuelles, et des démocrates qui semblent vouloir poursuivre les plans de leur ancien leader, Barack Obama. Quoiqu’il arrive, il se peut que le scrutin de ces élections marque un nouveau tournant pour les Etats-Unis d’Amérique.

Article réalisé par MOURAO Kelly et BONHOMME Rebecca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s