L’interdépendance entre les journalistes et les hommes politiques

De nombreux emplois ont recourt au journalisme. En particulier les hommes politiques, pour exposer leurs travaux comme une nouvelle loi ou un changement au congrès, un nouveau président. Le métier de politicien entremêlé avec le métier de journaliste est un sujet qui passionne le public par conséquent il intéresse les cinématographes, pour faire un film ou une série.

La série House of Cards créée par Beau Willimon en 2013, cette série est inspirée de la coopération entre les journalistes et les hommes politiques. En effet les politiciens ont besoin des journalistes pour exercer leur frank.jpgprofession, par exemple montrer une nouvelle campagne. Dans la série Frank Underwood est un démocrate et sa femme Claire Underwood qui a une société sur la défense de l’environnement, ont pour but de s’allier entre eux et éliminer ceux qui pourraient se mettre  en travers du chemin de Frank vers la vice-présidence. Pour cela Frank Underwood travaille avec la journaliste Zoe Barnes pour divulguer des informations au sujet de certaines personnes haut placées afin de les contrôler ou de les affaiblir pour accéder à son but. Comme cela a été le cas avec Peter Russo qui aura été manipulé par Frank.

Frank Underwood veut que le député Peter Russo se présente comme gouverneur de Pennsylvanie. Pour cela, ils vont mettre en place une campagne pour offrir plusieurs milliers d’emplois (12 000 emplois) à la Pennsylvanie, ces emplois qui ont été supprimés auparavant suite à la fermeture d’un chantier navale. Pour convaincre la Pennsylvanie et devenir gouverneur Peter Russo ainsi que Frank Underwood vont faire appel à la presse peterpour médiatiser cette campagne. Malheureusement, dans certains cas la presse met en avant les erreurs commises par les politiciens, en l’occurence le passé d’alcoolique, drogué de Peter qui ne jouera pas en sa faveur lors de sa campagne. C’est la raison pour laquelle Frank jouera avec les addictions de Peter afin de l’anéantir en se servant de la presse. Par la suite Peter n’accèdera pas au poste de gouverneur.

En effet, la politique intéresse énormément les journalistes, c’est une source d’informations. Zoe Barnes est une journaliste politique qui entretien une relation avec Frank Underwood qui travaille au congrès. Cela intéresse beaucoup Zoe qui a des relations intimes avec Frank afin  de lui soutirer des informations du congrès avant qu’il y ait polémique. Cela lui amène directement une certaine notoriété, qui fait d’elle la plus grosse journaliste politique. Les informations sont indispensables dans son métier, Zoe va directement chercher les informations avec son contact qui est Frank Underwood.

Cependant être journaliste n’est pas que le fait de demander des informations à son contact. Les journalistes cherchent aussi ce que les politiciens essayent de cacher. Comme on peut le voir à la fin de la saison, Zoe Barnes découvre qu’elle a été manipulée pzoe.jpgar Frank mais pas seulement elle. La journaliste essaye de découvrir dans quel but Frank a t-il manipulé tant de monde via la presse ou par des coups montés au congrès. Pour cela elle remonte les pistes. Les enquêtes font aussi partie du métier de journaliste. L’Etat cache des choses, et les journalistes essayent de les divulguer au grand public en faisant la une. Ils sont prêts à tout pour arriver à leur fin, tout comme les politiques, quitte à enfreindre la loi en faisant corrompre certaines personnes pour avoir des informations.

Pour conclure nous avons vu tout au long de la série qu’il y a une forte interdépendance entre les politiciens et les journalistes. En effet les politiciens ont besoin de faire des communiqués de presses, sans les journalistes ils ne pourraient prévenir des changements importants pour la population. Pour certains, la presse est un moyen pour déstabiliser la concurrence. Pour finir les journalistes ont besoin des politiciens, sans eux ils n’auraient pas d’article avec une grande importance ou même plus de travail pour les journalistes politiques. L’interdépendance entre politiciens et journalistes est réelle, la preuve en est qu’elle a inspiré plusieurs œuvres cinématographiques dont House of Cards.

Etienne Teixeira, Grégoire Rodrigues

Les présidentielles américaines : en quoi les enjeux de 2016 sont-ils différents des précédents scrutins?

Les principaux enjeux de la campagne pour les présidentielles américaines de 2016 peuvent se résumer en 5 principaux points : l’immigration, l’engagement militaire des États-Unis dans le monde, la détention et l’utilisation excessive des armes à feu, ainsi que des enjeux qui touchent la santé publique avec la question sur l’avortement ainsi que celle qui porte sur l’assurance maladie (projet Obamacare).

Afficher l'image d'origine

                 

                     Tout d’abord, il y a la question des armes à feu : les deux camps semblent assez divisés sur ce sujet qui semble pourtant crucial, car on assiste à une véritable augmentation d’homicides par armes à feux (avec un taux qui est actuellement 19 fois supérieur a celui de l’Australie selon France Culture) et au fait que trop de citoyens américains (42%) en détiennent une à plusieurs à leur domicile. Hillary Clinton, favorite du parti démocrate, prône l’instauration d’une réglementation fédérale beaucoup plus ferme tout comme le précédent candidat en tête des démocrates, Obama. Donald Trump, quant à lui, insiste sur le fait que le port d’arme est un droit constitutionnel et indique que c’est dans des pays où le contrôle d’arme est trop stricte, comme la France, qu’ont lieu le plus de tragédies (attentats du 13 novembre 2015, attentat de Nice le 14 juillet 2016). Cependant, la tuerie de Dallas perpétrée le 7 juillet 2016 pourrait remettre en question l’avis du leader républicain.

                     S’ensuit la question sur l’immigration où l’a encore, le sujet divise profondément les 2 candidats en lice. D’un coté, Donald Trump opte pour un discours radical en se focalisant sur l’immigration clandestine mexicaine, notamment en proposant une solution pour le moins surprenante : la construction d’un mur à la frontière mexicaine qui empêcherait toute entrée en territoire américain. Il rejette également l’accueil des réfugiés du Moyen-Orient et des musulmans, les présentant comme une menace islamiste suite aux attentats perpétrés en Europe (Bruxelles, Paris) mais aussi aux États-Unis (Boston le 15 avril 2013, San Bernardino, le 2 décembre 2015, Orlando, le 12 juin 2016). Les démocrates décident de suivre le plan du président Obama, un plan lancé en 2014, visant à régulariser la situation de 5 millions de clandestins. Toutefois, Hillary Clinton et son allié politique, Bernie Sanders, sont favorables au projet d’accueil des réfugiés tout en prenant en compte le renforcement des contrôles aux frontières.

                    Le 3ème enjeux est l’engagement militaire des États-Unis dans le monde. Après le lancement de l’opération «Obamamanbo» au Moyen-Orient et en Afrique, Barack Obama a massivement renforcé la présence militaire américaine dans le monde (aujourd’hui, on compte 587 bases militaires américaines disséminées sur le globe). Sur ce sujet, les républicains sont assez mitigés :Trump dénonce des dépenses militaires démesurées (évaluées à plus de 500 milliards $ selon France Culture) et demande le retrait de quelques forces militaires dans le monde et non toutes, car il semble quand même vouloir conserver le statut militaire qu’a toujours eu les États-Unis (celui du «gendarme du monde»). Les démocrates quant à eux semblent vouloir renforcer la présence militaire des États-Unis dans le monde.

                    Enfin, les deux derniers enjeux traitent du domaine de la santé publique. L’un concerne l’avortement et l’autre concerne le projet «Medicaid» (projet d’assurance maladie). Le projet «Medicaid» ou «Obamacare» est une loi santé votée en 2010 puis appliquée en 2014, et qui consiste à couvrir les frais médicaux de personnes vivant dans le besoin ou ayant des revenus relativement bas. Cependant, cette loi n’est pas appliquée dans tout les Etats car la majorité des états républicains l’ont rejetée.  De plus, Donald Trump trouve ce projet trop coûteux et le juge inefficace, à la différence des Etats démocrates qui eux le trouvent nécessaire et indispensable ; Hillary Clinton prévoit même de poursuivre ce dispositif d’assurance maladie. L’autre enjeu santé de cette campagne est l’avortement où, là encore, de fortes différences législatives apparaissent entre les Etats gouvernés par les républicains et ceux gouvernés par les démocrates, avec des restrictions plus strictes côté républicain et des restrictions qui sont plus souples côté démocrate. Donald Trump a décidé de soumettre un projet de loi contre l’avortement pour sanctionner les médecins qui le pratique tandis que la favorite des démocrates semble assez favorable à l’égard de cette pratique.

                   Ainsi, cette année, les enjeux pour les présidentielles américaines sont différents de ceux auxquels les candidats des années antérieures ont dû faire face car ils touchent à des sujets sensibles comme la sécurité, l’immigration et mettent en avant les divisions bien distinctes entre des républicains qui désirent insuffler un nouvel esprit patriotique visant à relever une Amérique de ses difficultés actuelles, et des démocrates qui semblent vouloir poursuivre les plans de leur ancien leader, Barack Obama. Quoiqu’il arrive, il se peut que le scrutin de ces élections marque un nouveau tournant pour les Etats-Unis d’Amérique.

Article réalisé par MOURAO Kelly et BONHOMME Rebecca

Les tensions raciales dans American Crime

Matt et Gwen Skokie, deux jeunes mariés, se font assassinés un dimanche à leur domicile. C’est alors le début d’un combat de parents qui veulent faire condamner le meurtrier de leur fils et d’une sœur qui demande justice pour son frère, Carter, accusé principal de cette affaire.

americ

Comment la 1ère saison de cette série exploite-t-elle les tensions raciales de la société américaine ?

Dans cette série, toutes les formes de racisme sont présentes : envers les noirs, les musulmans, les hispaniques et les blancs.

Dès le premier épisode, lorsque l’on décrit le premier suspebarbara american crimect à Barbara, la mère de la victime, le policier lui déclare qu’ils cherchent un individu hispanique. Elle le catégorise directement comme un individu immigré, dangereux et tatoué qui fait parti d’un gang. Elle se bat pour son fils en avançant des arguments tels que : « Si un blanc avait assassiné un noir, tout le monde aurait manifesté et le crime aurait fait beaucoup plus de bruit »

 

Tony, un jeune lycéen mexicain a été mis en détention juvénile pour avoir mis etony american crimen location la voiture de son père à un suspect de l’affaire : Hector Tontz. Malgré le fait que le père de Tony soit lui-même hispanique, il ne peut pas supporter les « délinquants » comme ils les appellent. Il ressent une haine profonde entre les gens de sa propre communauté.

 

Carter, le suspect principal, de couleur noire, a une sœur : Doreecarter aliyahn, qui s’est surnommée Aaliyah après sa reconversion musulmane. En effet, elle a rejoint cette communauté car son ancienne vie ne l’a satisfaisait pas. Elle se met donc à œuvrer pour les autres et à faire allégeance à Allah. Ils sont tous les deux victimes de discrimination raciale. Elle se fait notamment traitée de  » sale pute de noire voilée  » ou même de « terroriste ». Quant à Carter, la famille de la victime et la police essayent par tous les moyens de faire en sorte qu’il soit coupable car le jeune homme noir drogué est susceptible d’être le parfait coupable.

 

audrey carter

Un couple mixte est présent dans la saison, c’est celui de Carter et Aubrey. Aaliyah essaye à plusieurs reprises de remettre en place les idées de Carter en lui répétant qu’Aubrey est la cause de ses problèmes d’alcool et de drogues et qu’elle n’est pas la petite-amie idéale pour un garçon comme lui. Malgré les réticences de leurs proches, leur seul but est de rester ensembles. Il se rendront vite compte que leur amour est destructeur.

American crime met surtout en avant les problèmes raciaux très présents aux États-Unis. Elle évoque aussi les addictions à la drogue et les problèmes familiaux. Cette première saison évoque donc de nombreux problèmes de sociétés souvent très tabous.

La bande-annonce de la saison 1.

Aminata Touré et Maryam El-Hassani.

 

Les structures du marché de la drogue dans Breaking Bad

Walter White est un professeur de physique chimie qui est atteint d’un cancer des poumons. Durant son combat, il cherchera à gagner beaucoup d’argent en peu de temps afin de léguer ses biens à sa famille. Pour cela, il va donc faire connaissance de Jesse Pinkman qui est dealer de drogue. Ensemble, ils vont créer la meilleure méthamphétamine (cristal meth). Maintenant qu’ils font partis de ce marché, ils deviennent donc une concurrence pour les barons de la drogue.

Walter-White-funeral.jpg

Pourquoi les vendeurs de drogues cherchent-ils à limiter la concurrence et comment le font-ils ?

Les vendeurs de drogues cherchent à limiter la concurrence afin de gagner plus de clients, plus d’argent et donc se faire un nom dans ce marché. Pour limiter cette concurrence, les dealers mettent en place plusieurs stratégies : les espions industriels (ils cherchent à s’introduire dans les usines des autres dealers afin de récolter le plus d’informations sur leur « recette » de drogue) ou tout simplement le meurtre qui consiste à viser le patron de l’entreprise adverse afin de faire couler l’entreprise.

Malgré que ce marché soit illégal nombreux sont les individus qui se tournent vers cette solution car elle permet de gagner énormément d’argent en un temps réduit, c’est donc pour cela que Walter White a choisi cette voie.

Avec Romane Ceriani