Gerald Bronner, conférence sur la diffusion des croyances.

Gérald Bronner est sociologue, ce qui n’est pas trop grave puisque ça se soigne très bien aujourd’hui.

Spécialisé dans l’étude des croyances et de leurs modes de diffusion dans les sociétés il donne en avril 2014 une conférence à l’institut d’astrophysique de Paris pour donner des pistes de réflexion sur le succès chez une frange importante de nos concitoyens des théories complotistes ou plus largement des croyances les plus loufoques. Cette conférence dure une heure et se poursuit par 30 minutes d’échanges avec le public. Universitaire, auteur de la démocratie des crédules en 2013,  il a le mérite de s’exprimer clairement tout en éclairant des concepts parfois très abstraits. Deux idées importantes en lien avec les séances d’EMC à venir sur ce thème :

  1. L’idée selon laquelle, contrairement à ce que l’on aurait pu espérer, l’accès libre et instantané à l’information via internet et l’augmentation du niveau d’étude dans les sociétés démocratiques allait faire disparaitre les croyances et les théories complotistes farfelues se révèle fausse. Gerald Bronner explique que l’on observe plutôt l’inverse. En effet, les avis qui s’expriment sur internet ne sont pas, comme on pourrait le penser, représentatifs de l’opinion publique et ce gigantesque marché dérégulé de l’information favorise notamment la diffusion des croyances. Pourquoi ? Cela relève principalement selon lui, de la motivation des complotistes et des promoteurs de croyances. Ainsi un conspirationniste militant du 11 septembre 2001 va consacrer énormément de temps et d’efforts à occuper l’espace public pour promouvoir cette théorie. A l’inverse, ceux qui ne croient pas en cette théorie ne se sentent généralement pas concernés par ce problème, n’y pensent pas souvent et ont, de toutes façons, autre chose à faire que d’intervenir sur internet pour contrer ou démonter ce théories. Ainsi, comme nous le verrons prochainement, lorsque l’on fait une recherche par mots-clés sur ces croyances (le 11 septembre est un complot du gouvernement américain, les attentats de Charlie Hebdo et de l’hyper casher sont un complot du gouvernement français, le monstre du Loch Ness existe, la psychokinèse ça marche (c’est le fait de pouvoir contrôler et déplacer des objets avec votre esprit), les sites ou les vidéos qui sont favorables à ces croyances dominent très largement par leur nombre et leur place dans les classements référencés de google ou de youtube, ceux qui dénoncent ces croyances. Il y a donc là matière à réflexion sur  les usages d’internet et la diffusion de ces théories. Pour ceux qui veulent aller à l’essentiel voir à partir de la 28ème minute de la conférence.
  2. Un peu plus loin, vers 53 minutes : une autre réflexion intéressante sur ce qu’on appelle en terme savant le « biais cognitif » (ou l’illusion cognitive). En prenant appui sur une illusion d’optique très connue qui conduit par un effet de perspective tout bête notre cerveau à commettre une erreur de jugement, Gerald Bronner montre que le même effet peut être fabriqué à partir, non plus d’une image mais d’un raisonnement même très simple. Par ailleurs,  une personne raisonnable, intelligente avec un bon niveau d’étude peut se faire avoir, sauf si elle est mise en garde comme c’est le cas dans cette conférence. Je vous laisse ainsi découvrir le problème de la batte et de la balle de base ball. Tout cela conduit à montrer que notre raisonnement peut se faire court-circuiter par ce qui semble évident. En raisonnant trop vite ou par paresse, ce qui est évident parait vrai. Intéressant car les complotistes utilisent ces biais cognitifs à foison (« regardez, il n’y a pas d’avion sur les images du pentagone, c’est donc que l’avion n’existe pas… Si ce n’est pas un avion, c’est qu’il s’agit d’un missile, et donc d’un complot de l’armée américaine. » « Si les frères Kouachi sont arrivés en pleine conférence de rédaction de Charlie hebdo, c’est donc que quelqu’un les avait renseignés sur l’heure, c’est donc bien un complot… ».). Ajouter à cela que dans les vidéos conspirationnistes, le montage très rapide et l’accumulation hyper dense d’arguments ne laissent pas le temps d’effectuer le recul critique nécessaire à la réflexion et à la vérification des informations données, on peut comprendre que certains se laissent tenter par cette illusion de découvrir des complots cachés et ce sentiment flatteur d’appartenir à une élite éclairée.  Nous y reviendrons dans le cadre de l’EMC.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s