Art Spiegelman-Maus

art-spiegelman-maus
Art Spiegelman, un auteur de bande dessinée face à la Seconde Guerre Mondiale.

J’ai choisie de vous présenter une bande dessinée que j’ai étudié en 3éme car à travers cette histoire aux personnages personnifiées par des animaux on retrouve le vécu terrible des juifs durant la seconde Guerre Mondiale.

Maus est une bande dessinée de Art Spiegelman traitant sur la persécution des Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale de 1939-1945. En effet les juifs étaient considérés par les nazis sous l’influence d’Hitler « Le Fürher », comme une race inférieure contrairement aux personnes qu’ils considéraient comme la race supérieure, les Aryens.                     Art Spiegelman est né le 15 Février 1948 dans la capitale de Suède, à Stockholm. C’est un auteur de bande dessinée et un illustrateur. En 1980 il devient connu pour son oeuvre, Maus qui lui a valu un prix Pulitzer. Aujourd’hui, il vit avec sa femme, Françoise Mouly à New York.

 

Art Spiegelman, fils de polonais juifs, s’est intéressé à l’extermination des Juifs car l’histoire renvoie au vécu de son père, Vladek Spiegelman qui a été déporté à Auschwitz et sa mère à Birkenau. Art Spiegelman a d’abord enregistrer régulièrement le récit de la survie de son père pour ensuite créer sa bande dessinée. Ce témoignage permet de comprendre le génocide des juifs en Europe. Mauss n’est pas seulement un témoignage historique, c’est aussi le récit d’une reconstruction de la vie du père juif par son fils: cette retranscription par le dessin nourrit la propre mémoire de l’auteur, qui répond ainsi à l’obligation de se souvenir et de transmettre. En choisissant la bande dessinée, l’auteur crée une oeuvre accessible à tous pour explorer un sujet terrible.

Spiegelman explique son travail:                » L’histoire de Mauss de trois pages que j’ai faites en 1972 s’appuyait sur ce que je savais avant de savoir quoi que ce soit, ces bouts d’anecdotes que j’avais saisies. Alors que je travaillais sur cette planche, je l’ai montrée à mon père, et immédiatement il s’est mis à me dévoiler le reste de l’histoire […] Et ensuite d’un coup, il a absolument fallu que j’en sache plus […] J’ai enregistré mon père le plus possible. Il m’a raconté l’essentiel de l’histoire de Maus. A la fin, il a pris le micro comme s’il était à la radio et à dit << Comme sa maintenant tu peux savoir ce qui s’est passé, et grands dieux on doit tout faire pour que jamais ça se reproduise !>> Il a donné forme à son témoignage.

Outre le récit de son père,Art Spiegelman entreprend d’importantes recherches documentaires sur cette période et se rend en Pologne. Il visite le musée d’Auschwitz et voit le centre de mise à mort et camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Art Spiegelman est un auteur de Comics Books américain qui écrit Maus à partir de l’histoire vraie de ses parents, rescapés des camps. Il fait le choix d’un code, qui est l’utilisation d’animaux pour représenter les acteurs du récit qui s’inscrit dans un genre de la bande dessinée américaine, Les Funny Animals. La fameuse idée du chat et de la souris est donc reprise, semblant montrer la vulnérabilité des « souris » juives face aux « chats »nazis. Pourtant on ne peut pas dire que les personnages de Spiegelman sont à proprement parler des animaux car ils ont des corps humains, et il se déplacent dans un monde d’humains. D’autant plus que les chats et les souris ont la même taille. On peut dire que le choix de cette représentation doit d’abord montrer les relations entre nazis et juifs, le chat suggérant à nature prédatrice de l’oppression nazie. Les animaux ont donc un sens essentiellement métaphorique.

planchea_17249
Planche n°5

Sur cette planche, on peut constater l’ampleur de la persécution des Juifs. L’auteur utilise le Zoomorphisme (animalisation) pour raconter son histoire, qui est basé sur le témoignage de son père, Vladek, survivant du camp. On retrouve sur cette planche l’arrivée des juifs au camps. En effet à l’arrivée au camp, les juifs étaient tout d’abord déshabillés, rasés, dépouillés de tous vêtements, papier ou cheveux.Ils se douchaient ensuite, avant de porter les vêtements que les nazis leur donnaient. Les Juifs n’étaient pas appelés par leur prénom mais par des numéros noté sur son avant bras lorsqu’il racontait son témoignage. Le choix du noir et blanc dans cette bande dessinée semblerait être choisi pour donner une ambiance triste, dramatique enrichie par des traits larges et simples de compréhension.    Ce choix de couleurs et d’animaux permet néanmoins de faire ressortir la désolation et la tristesse de cet période mais aussi de faire traverser les sentiments des personnages de cet ouvrage, leurs douleurs et l’émotion.   Art Spiegelman efface les récits un peu fatigués de la Shoah pour leur substituer un montage neuf, contemporain qui a fait son succès et dont on garde toujours un fort souvenir.

Art Spiegelman fait revivre les souvenirs  de son père, afin de dénoncer les crimes nazis en utilisant son témoignage. Il cherche aussi grâce à ce travail à se rapprocher de son père. En faisant de cette bande dessinée un évènement historique, l’auteur cherche à  mieux faire comprendre l’histoire mais aussi à comprendre le génocide des juifs de l’intérieur d’un camp de concentration.

Cette bande dessinée est une belle oeuvre car cette bande dessinée dispose d’un support très pratique et facile d’accès pour des personnes souvent intéressés par des images que par un récit, elle permet de toucher une population jeune et lui faire comprendre cette histoire par un moyen apprécié  de tous et donne une vision des camps pour ceux qui connaissent pas. La bande dessinée apparaît ici comme un moyen d’apport de fait historique. De plus ce livre contient des suppléments permettant une explication plus précise sur Auschwitz tels des croquis des installations de chambre à gaz. Le plus touchant dans la réalisation de cette bande dessinée c’est avant tout le raport conflictuel entre père et fils qui va amener à la compréhension de l’histoire paternel et des souffrances du vécu se son père qui traite aussi « d’un présent  » de l’auteur lors de la création de la bande dessinée.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s