FURY (2014)

Fury est un film américain réalisé par David Ayer, sortie le 22 octobre 2014. C’est un film dramatique portant sur la toute fin de la seconde guerre mondiale.
L’action se déroule lors du printemps 1945. Les alliés prennent le régime nazi en tenaille et lancent leur dernière offensive afin d’achever l’armée nazi et conquérir l’Allemagne.
Nous suivons donc les aventures de l’équipage du tank « Fury », rescapé de nombreuses batailles qui se voit charger d’une nouvelle mission : « sauver les soldats restés bloqués sur un champ de bataille contrôlé par l’ennemi ». le Fury avec à son bord le sergent Don collier (Brad Pitt), ainsi que ses compagnons Boyd (Snia Lebeouf), Grady (Jon Bernthal) Garcia (Michael Pena) et enfin le jeune Norman (Logan Lerman), part donc accomplir sa mission accompagné de quatre autres tank.
Cette colonne de blindé perd un premier char avant même le début de la mission : en effet, Norman étant un nouveau soldat n’ayant jamais tué, aperçu un soldat SS mais ne tira pas. Le SS profite donc de cette opportunité pour tirer avec un lance-roquette sur le premier char de la colonne. Le sergent Don est furieux et ordonne à Norman de ne plus jamais reproduire cette erreur.
Les blindés arrivent à destination et commencent la mission : le terrain est plat et découvert avec en face à quelques centaines de mètres, une forêt.
Le but est d’avancer et de rassembler derrière les chars les soldats à plat ventre ne pouvant se relever sous peine d’être abattu par les SS. Les quatre blindés s’alignent et commencent à avancer.
Mais au but de quelques mètres, ils sont la cible des canons allemands, cachés dans la forêt. Les américains persévèrent et progressent rapidement tout en détruisant les postes de tirs allemands et en libèrent leurs camarades en chemin.
Au bout de quelques minutes Don et ses hommes terminent leur mission avec succès. Cependant, Norman qui occupe le poste de mitrailleur refuse toujours de tirer.
Don demande donc à Norman d’exécuter un SS ayant été capturé après l’assaut. Norman refuse mais don utilise la force pour contraindre celui-ci à tirer. Don lui met l’arme dans la main et appui sur la gâchette avec lui.
Peu après, la colonne de blindés presque intacte se voit attribuer une nouvelle mission qui est de garder un carrefour près duquel l’aviation anglaise soupçonne une activité SS. Don et son équipe prennent immédiatement la route pour rejoindre ce carrefour. Ils sont hélas attaqués par un blindé allemand beaucoup plus gros et puissant. La colonne perd trois blindés et fait du Fury le seul rescapé.
Le Fury détruit le blindé SS en passant derrière lui et en tirant sur l’arrière du char, là où il y a moins de blindage. Don et ses hommes repartent seul de ce combat.
Le Fury arrive à seulement quelques centaines de mètres mais roule sur une mine et tombe en panne. Ne pouvant continuer, don envoie donc Norman surveiller le carrefour et de lui dit de le prévenir s’il se passe quelque chose.
Norman s’endort à son poste, mais il est réveillé quelques temps plus tard par les chants d’un bataillon de SS de près de trois cent soldats selon lui.
Norman s’empresse d’avertir don, ce qui laisse deux options au groupe : partir ou rester avec Don pour combattre. Avec les larmes aux yeux, Garcia, Boyd, Grady et Norman décident de rester, comprenant qu’ils vivent probablement leur dernier moment. Ils préparent alors le char au combat.
La nuit tombe tandis que les SS arrivent. Le Fury prend le bataillon par surprise et les massacre. Grady est touché par une roquette ayant traversé le blindage du char et meurt. Affligé, l’équipage continue le combat mais après une grenade lancée par les SS atterrit dans le char par la trappe juste au-dessus du conducteur, là où se trouve Gracia.
Ce dernier, se sert de son corps pour recouvrir la grenade et empêche la mort de Norman.
Plus tard, Boyd meurt à son tour d’une balle dans l’œil. Don et Norman sont alors les derniers de l’équipage, mais Don a reçu plusieurs balles de sniper, il est sans défense et Norman est sans munitions. Don immobilisé, suggère à Norman de se cacher sous le char en passant par la trappe de secours, sous ses pieds. Norman s’exécute.
Don succombe à son tour après une seconde grenade, lancée par les SS.
Les allemands, peu nombreux, partent avec une maigre victoire. Mais un des SS décide de regarder sous le char et y trouve Norman terrifié. Norman lève les mains prêt à se rendre. Mais rappelé à l’ordre par son supérieur, l’allemand repart sans dire un mot en lui laissant la vie.
Plus tard, les secours arrivent et repartent avec Norman.
Ce dernier jette un dernier coup d’œil vers le Fury où reposait le corps de ses amis. Dans un dernier plan général, le réalisateur nous montre le carnage de ce combat avec des centaines de cadavres SS déchiquetés et mutilés.Je recommande ce film car il est très touchant et très marquant, de par la violence et l’animosité des combats mais aussi les liens et la fraternité entre les soldats ainsi que leur détermination.
Il nous rappelle également qu’il reste la douleur pour ceux qui ont survécu parmi leurs amis comme Norman.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s