LES ÉVADÉS

Les évadés est un film américain, réalisé par Franck Darabont sorti en septembre 1994. Ce film est inspiré d’une histoire vraie, qui se déroule dans une prison la plus sévère de l’état du Maine.

Ce film raconte l’histoire d’un homme, Andy Dufresne qui est condamné à perpétuité pour le meurtre de sa femme et de son amant. Pourtant ce dernier proclame son innocence mais il sera quand même envoyé en prison.

Andy tisse une amitié avec Red, un détenu condamné à perpétuité. Un homme que l’on peu qualifier comme le chef des détenus, il dit lui même « il doit y avoir un détenu comme moi dans chaque prison d’Amérique, je suis le type qui peut tout avoir, des cigarettes, de l’herbe, du cognac pour célébrer le diplôme des petits derniers. » D’affaires et de complots, Red peut obtenir plein de choses, comme un marteau taille Pierre, pour les détenus en échange d’un pourcentage sur la vente.

Lors de ses visites à la laverie, Dufresne est victime d’harcèlement par d’autres détenus, surnommés les « trois sœurs » qui veulent obtenir des faveurs sexuelles. Lors des travaux collectifs sur le toit de la prison ,Andy propose son aide au niveau des fiscalités, des impôts, au gardien chef Hadley qui refuse d’abord mais il change d’avis par la suite. Andy est alors charger de remplir les déclarations d’impots.Dufresne envoie des lettres au sénat du Maine. Il finit par obtenir une aide financiaire, des livres, des disques pour la bibliothèque de la prison et c’est ici qu’Andy fera les déclarations

Des années plus tard, un certain Tommy Williams dévoile à Andy qui est le véritable meurtrier ainsi il se voit alors libérer et accourt demander au directeur d’être rejugé, celui ci ayant peur que ses affaires de déclarations d’impots truqués se révèlent au grand jour, refuse immédiatement.

Un matin, lorsqu’Andy est appelé il ne répond pas, on comprend alors qu’il s’est enfuit par un tunnel qui l’a creuser pendant des années grâce au marteau que Red lui avait fait avoir.À travers l’identité de Stevens, Andy Dufresne récupère une grosse somme d’argent et dénonce le directeur Norton pour ses fraudes au niveau des fiscalités, ainsi il se suicidera. Les années passent, Red se fait libérer apres 40 ans de détention. Il reçoit alors une carte de son ami Andy qui provient du Mexique. Red se rend à la cachette quand y lui avait indiqué, il lui avait laissé une lettre qui lirait lors de sa sortie. La scène prend fin lorsque Red rejoint Andy au Mexique au bord de la plage et les voila tout deux libre après des années de détention.

J’ai beaucoup apprécié ce film, où j’ai vu les personnages évoluer, leur vision changer, surtout lorsque Red dit en voix off »je suis un homme changé enfin je ne suis plus un danger pour la société » . L’amitié tissée entre deux détenus est fort émouvante surtout quand Red prononce « parfois je me sens triste sans lui, il n’est plus là, l’endroit où vous vivez est vide tout à coup, je dois dire que mon pote me manque. » Ce qui m’a le plus interpelé ce sont les phrases de Red telle que « on t’a envoyé ici pour la vie et c’est exactement ce qu’on te prend » ou encore « Ces murs on un effet bisarre sur toi, on les hait d’abord et ensuite on s’y abitu »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s