LA RAFLE

la rafle

La rafle est un film historique et dramatique sorti en 2010 et réalisé par Roseline  Bosch.Inspiré de la rafle du Vél’D’hiv du 16 et 17 juillet 1942, soit pendant la seconde guerre mondiale. La rafle du Vél’D’hiv représente la plus grande arrestation massives de juifs en France. Joseph Weismann l’un des rares survivants du Vél’D’hiv est interprété dans ce film par  Hugo Leverdez.

Durant l’été 1942 , la France vit sur domination allemande , tous les juifs se voient obligés de porter une étoile jaune pour être repérés.À Paris, les avis sont partagés, certains veulent protéger les juifs en les aidant à se cacher pendant que d’autres comme les commerçants notamment la boulangère , préfèrent les insulter et les rabaisser. Leur destin bascule suite à un accord entre les nazis et les autorités françaises sur l’arrestation et la déportation des nombreux juifs , accord qui débouchera comme conséquences la rafle du Vél’D’Hiv. Le quartier de la Butte de Montmartre n’échappera pas a celle-ci. La famille de Joseph Weismann , un petit juif d’une dizaines d’années et leurs voisins sont arrêtés après avoir tenté par plusieurs moyens d’y échapper. Le père de Joseph aurait pu échapper à cette arrestation si Joseph ne l’avait pas malencontreusement dénoncé alors que sa mère s’était prétendue veuve auprès des agents nazis. Après ça , ils sont emmenés au Vélodrome d’Hiver , où Joseph et Noé, le petit frère de son meilleur ami, rencontrent une infirmière, Annette Monod qui fera tout son possible pour les aider eux et les autres enfants juifs. Les conditions de vie sont horrible et le lieux insalubre , ils n’ont pas d’eau ou très peu , ils sont entasser et sont obligés de faire leurs besoins sur place. Il y a aussi très peu de nourriture qui doit être partagée.Au bout de quelques jours, les raflés sont déportés dans un camp de transit , à Beaune-La-Rollande dans le Loiret , où la aussi les conditions de vie sont insupportables. Quelques jours passent , puis ils sont envoyés à Auschiwtz , les plus jeunes restent à Beaune , où ils voient leurs parents et leurs frères partir. Ces enfants ont été arrachés des bras de leur mère et Annette redouble d’efforts malgré la fatigue pour s’occuper d’eux.Les dernières paroles de sa mère lui disant de s’enfuir, Joseph et un de ses camarades s’enfuient avec la complicité des autres. Joseph ne peut pas emmener avec lui son meilleur ami parce qu’il est malade , il souffre à cause d’une hernie.Finalement Joseph survivra grâce à sa fuite ainsi que Noé qui s’est échappé du train; il a été recueilli par un couple de personnes âgées. En 1945, à la fin de la guerre, ils retrouvent tous deux Annette dans un hôtel parisien où sont accueillis les rescapés des camps.

 

Je conseille ce film , car il est historique et tiré d’une histoire vrai. La fin est très touchante  , il est au même niveau que « Le pianiste » ou « La liste de Schindler »

 

la-rafle-4169156mepej_1713

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s