Chapitre 2: Dire la guerre en poésie. Introduction au GT1: La guerre vue par les poètes de l’Antiquité

L’Antiquité grecque est marquée par l’héroïsme épique de l’Iliade d’Homère (VIIIe s. av. JC) qui exalte les valeurs guerrières de bravoure et d’honneur. Cependant, même dans cette oeuvre, le poète est sensible à la cruauté de la guerre, à ses victimes, à la douleur des guerriers, des parents ou des épouses qui ont perdu l’être aimé.

Les auteurs tragiques (ici, Eschyle et Euripide), trois siècles après Homère, se placent souvent dans le camp des vaincus, pour déplorer les malheurs de la guerre et en montrer une vision plus humaine dépourvue de l’exaltation et de l’amplification épiques. Ils s’interrogent sur les responsabilités humaines ou divines, sur la valeur morale des actes des hommes, en montrant que tout n’est pas permis aux vainqueurs.

Eléments pour le texte 1: Homère, Iliade.

Homère est le premier auteur de la littérature grecque, et même occidentale. Son influence a été considérable sur toute notre culture. Il a vécu, semble-t-il, au VIIIe siècle avant J.-C., certainement dans le monde grec d’Asie Mineure, dont la civilisation était brillante. On ne sait rien de façon sûre sur lui : la tradition en fait un aveugle. La «question homérique» agite les esprits depuis l’Antiquité : Homère a-t-il existé ? S’agit-il d’un ou plusieurs auteurs ? N’est-il qu’un compilateur ? Il est établi que l’Iliade et l’Odyssée évoquent des événements qui se situent vers l’an 1200 (la guerre de Troie et le retour des guerriers achéens – grecs- dans leur patrie), donc quatre siècles avant l’écriture des épopées homériques. On sait qu’il a existé, pendant toute cette période, une très riche poésie orale transmise à travers les générations. Les poèmes homériques sont le résultat de toute cette tradition, et on est convenu d’appeler Homère le poète responsable de la composition de l’ensemble, même s’il emprunte vraisemblablement à des sources diverses.

Pour en savoir plus sur Homère et l’Iliade, allez voir cette exposition en ligne de la BNF

http://expositions.bnf.fr/homere/arret/01.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s