Antigone, Jean Anouilh

Jean Anouilh a écrit la pièce Antigone en 1942 et cette pièce est créée en février 1944 au théâtre de l’atelier à Paris, puis elle est publiée en 1946 aux éditions de la table Ronde. Jean Anouilh réécrit l’Antigone de Sophocle de 441 avant Jésus-Christ.

Antigone est la fille de Œdipe, le roi de Thèbes, qui est chassé par ses frères et qui en meurt par la suite , et c’est suite a cette mort que le problème survient. Les deux frères de Antigone , Etéocle et Polynice , se dispute le pouvoir , les deux frères s’entre tue et c’est leur oncle Créon qui prend le pouvoir de Thèbes.

La tragédie tourne autour des funérailles des deux frères, car Créon tenant coupable Polynice « d’une guerre » envers sa patrie refuse qu’il sois enterrer. Antigone vas faire preuves de courage et d’amour pour son frère en décidant de lui rendre hommage en lui versant « quelques poignées de terre » sur sa dépouille. Créon en apprenant que sa nièce est la coupable de cette acte décide d’établir une loi qui condamneras pour mort toutes personne essayant d’enterrer le corps de Polynice. Antigone n’entend pas les menaces de son oncle et récidive sont acte. Elle est condamner à être enterrer vivante. Son fiancé et fils de Créon , Hémon, supplie son père de ne pas la condamner à mort. Créon dit que c’est les choix de Antigone de vouloir mourir.

Antigone se pend, et entraîne une succession de morts , Hémon se tue suite a la perte de son amour , et la mère de Hémon , la reine Eurydice, n’accepte pas la mort de son fils et se donne la mort elle aussi.

Le message qui est évoqué dans cette tragédie est la résistance. Cette résistance apparaît a travers Antigone qui ne cède pas au ordres arbitraires du roi. Et c’est se message que Jean Anouilh à voulu faire passer dans son récit, car c’est pendant la période de la seconde guerre mondiale qu’il écrit cette pièce.

Je recommande cette oeuvre à un camarade car elle est très intéressante et facile a lire ( je l’ai moi même lu plusieurs fois alors que la lecture n’est pas mon activité préféré). C’est un livre que j’apprécie car son histoire est « attachante ».  Le message est clairement identifiable et permet de faire un lien avec les événements de l’époque lorsque l’oeuvre de Jean Anouilh est sortis. ( Seconde guerre mondiale )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s