Putain de guerre! ,Tardi

putain de guerrePutain de guerre a été écrit par Tardi, un dessinateur et auteur français ainsi que par Verney un historien de la première Guerre Mondiale. Il publi cette bande dessinée en 2008 en l’honneur de la commémoration du 90ème anniversaire de la 1ère Guerre Mondiale, cette année la fut aussi la mort du dernier poilu. Cette bande dessinée est découpée en 3 années : 1914, 1915, 1916. Elle raconte la vie d’un soldat français à cette époque. Tardi raconte en réalité le parcours de son grand père qui celui-ci a lui a narré son parcours atroce.

Ici, le message est délivré de manière explicite, on comprend bien les douloureuses et terribles conditions dans lesquelles ont vécus ces soldats. Cette bande dessinée permet aux jeunes lecteurs de prendre plaisir à se plonger dans la lecture, grâce aux images qui illustrent bien ce qui est dit.

Je recommanderai vivement cette bande dessinée car elle est très captivante. L’histoire débute en belgique, les francais veulent s’y rendre . Ils affrontent tout d’abord les prusses. L’automne arrive, et la bande dessinée prend une tournure assez sombre. La première partie, intitulée «1914» s’achève par cette phrase « Moi tout ce que je comprenais c’est qu’on s’installait dans la guerre. »

En effet, je qualifie cette œuvre comme étant très émouvante lorsqu’on voit les conditions de vie horribles dans lesquelles vivent les soldats dans les tranchées en 1915  » dans quel état croyez-vous qu’on commençait une nouvelles putain de guerre en première ligne, après avoir passé une nuit de plus au fond d’un abris humide et glacial, vautré dans de la paille qui tournait en fumier » en compagnie de rats et de poux dans la puanteurs des pets, des pieds, des cadavres qui pourrissaient au dehors. » La peur de mourir hante ces hommes  » nous avions tous très peur de mourir, de ne pas terminer vivant cette nouvelle putain de journée de guerre commencée en première ligne. » Ici, un soldat français a préféré mettre fin à ses jours en se pendant car il n’en pouvait plus de vivre cette guerre affreuse. La répétition de « putain de guerre » au cours de cette ouvrage accentu l’atrocité de cette guerre.

De plus c’est très instructif de suivre le dur parcours d’un poilu, cette BD nous permet d’illustrer nos cours d’histoire étudiés a l’école.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s