Riche Pourquoi Pas Toi ?

Cette œuvre est une BD réalisée par Marion Montaigne en 2013. Cette dernière a su allier sociologie et humour. Pour se faire, elle a travaillé avec Michel et Monique Pinçon, sociologues spécialisés en ce qui concerne les « riches ». Elle a lu leurs livres et les a interrogés afin de les mettre en scène dans une BD pleine d’humour.

Le couple de sociologues représente deux des personnages de cette BD. L’histoire commence le jour où, cherchant une personne à interroger, ils rencontrèrent Philippe Brocolis et le choisirent comme sujet pour leur étude. Ce dernier, après avoir longtemps parlé avec le couple sur les différentes mesures de richesse, gagna au loto. L’histoire commence alors à être très intéressante sociologiquement parlant.

Ne sachant comment gérer cette soudaine richesse, Philippe Brocolis s’interroge sur le comportement à adopter lorsque l’on gagne une telle somme. Les deux sociologues sont là pour l’aider à devenir un bourgeois. Pour eux, ce n’est pas simplement l’argent qui fait d’une personne quelqu’un de riche. Toujours selon leur point de vue, être riche n’est pas dû aux revenus d’un travail. En effet, les 1 % de la population considérée comme riches ne touchent que 5% des revenus du travail, mais ils touchent 48% des revenus financiers et possèdent 32% du patrimoine. Voilà le message de ce livre, l’argent ne fait pas le riche ; c’est pourquoi Monique Pinçon explique à Philippe Brocolis : « Vous avez de l’argent, les bourgeois eux sont riches. »

Le capital économique, culturel, social et familial ainsi que le capital symbolique font un bourgeois. L’auteur réalise d’ailleurs un questionnaire qui a pour but de montrer la véritable richesse de chaque personne.

Un riche possède des parts dans des entreprises, des biens matériels tels que des châteaux… Il cultive un capital social en participant souvent à des rencontres et à des dîners. Il est élevé dans la richesse et sait donc la gérer. De ce fait, il acquiert un certain hexis lui permettant de participer à toutes les conversations, de parler devant une assemblée…

Toutes ces choses et bien d’autres ont pour but de transmettre leur richesse afin qu’elle perdure sur des générations.

Je conseille cette BD à mes camarades car c’est un bon moyen d’y connaître un peu plus en sociologie de manière ludique. Cependant, les idées ne sont pas poussées et cette œuvre peut être ennuyante pour une personne ayant des connaissances dans ce domaine.

Pour conclure cette BD est amusante, très bien dessinée et la collaboration avec les sociologues lui donne un aspect très intéressant. Donc, je convie toute personne intéressée et novice en sociologie à la lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s