La peur du déclassement, Eric Maurin

La peur du déclassement

index

La peur du déclassement, une sociologie des récessions est un ouvrage d’Eric Maurin présenté aux Editions du Seuil et La République des Idées en octobre 2009.
Le déclassement de nos jours est une peur constante pour les français, personne n’est à l’abri de perdre son emploi.
Les récessions sont souvent les causes de cette peur, elles créent des tensions psychologiques, des répercussions dans le domaine social et politique, et également de nombreuses inégalités.

Dans les années d’après-guerre, le système pour la protection des emplois est instauré.
Cette procédure est due à la montée du chômage et à des licenciements sans raison.
En 1970, un élément important dans la protection des salariés voit le jour : le SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance), il permet ainsi de protéger les travailleurs contre la pauvreté, d’avoir un minimum vital de revenu mais aussi et surtout de réduire les inégalités entre les salariés.
En 1973, le législateur fixe le « contrat de travail », tel qu’on le connaît aujourd’hui, il est impossible de le rompre. De plus des règles encadrent le licenciement, le licencié a maintenant le droit de contester devant les tribunaux.
En 1979, CDD (contrat à durée déterminée) et CDI (contrat à durée indéterminée) sont mis en place. Lorsqu’un salarié titulaire d’un CDD conserve son emploi, le CDD devient un CDI. Dans notre société, les salariés plus âgés ayant un CDD ont peur d’être licenciés et de se retrouver sans perspective d’avenir.

« Plus les statuts sont protégés, moins souvent on les perd, mais plus on perd quand on les perd ».

La crise économique des années 1990 a un impact plus violent sur la jeunesse, les nouveaux venus sur le marché du travail.
Le nombre de diplômes s’est multiplié fortement au fil des années, son absence représente un désavantage et entraine des tensions sociales et psychologiques dans les familles car le plus souvent, il permet l’insertion dans le domaine professionnel au début de la vie active.
Le statut social des parents est devenu de plus en plus important pour l’avenir de leur enfant.
Dans une étude, l’INSEE a comparé des jeunes issus de différents milieux sociaux. On constate que les enfants d’ouvriers et d’employés sont bien plus exposés au chômage que les enfants de cadres ou de professions intermédiaires à leur début dans le monde du travail.

« Échouer à l’école n’a jamais été aussi pénalisant qu’aujourd’hui.. »

La récession actuelle est considérée comme l’une des pires de notre histoire.
Les fermetures d’entreprises et les licenciements restent les drames les plus terribles que l’on appréhende même si cela ne concerne qu’une petite partie de la population.
La société veut réduire les inégalités de statut mais en augmentant la protection des emplois, elle crée d’avantage d’inégalités entre chômeurs et salariés. Certes la probabilité de perdre son emploi diminue mais d’un autre coté il augmente la valeur de cette perte puisqu’il sera plus difficile de retrouver un emploi, cela engendre un sentiment d’insécurité plus grand pour tout le monde.

« La France est aujourd’hui l’un des pays occidentaux où les citoyens sont les plus inquiets vis-à-vis de leur avenir personnel et vis-à-vis de l’avenir du pays. »

Je recommande ce livre à un camarade voulant étudier le déclassement de nos jours, celui-ci lui conviendra. Cet ouvrage dénonce les enjeux d’une récession au niveau de la protection des emplois, des inégalités, des diplômes…
Eric Maurin a donné un côté pessimiste à ce livre, où tous les points négatifs de l’économie française actuelle sont cités dans ce livre, mais il reste tout de même intéressant à lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s