Parsepolis, Marjane SATRAPI

Résultat de recherche d'images pour "persepolis livre"

Persepolis de Marjane Satrapi est une bande dessinée autobiographique en noir et blanc comprenant 4 volumes. L’histoire se situe entre 1979 et 1994. Publiée en France entre 2000 et 2003.

En 2007 elle fut adaptée au cinéma par Vincent Paronnaud, et a obtenu le prix du jury à Cannes.

Persepolis est une œuvre engagée, l’auteur dénonce l’implication de son pays l’Iran dans la guerre. En effet toute son histoire se déroule autour de la guerre, entre bombardements, exil à Vienne, retour en Iran, et enfin départ définitif pour la France.

Elle met aussi en avant la restriction des libertés qui diminuent au fur et à mesure que la révolution islamique iranienne avance (port de cagoules de plus en plus longues obligatoire, pas de maquillage, pantalons qui passent de larges a serrés…), et les gardiens de la révolution sont là pour surveiller, malheur a ceux qui enfreindraient les lois. Marjane est issue d’une famille à tendance progressiste vivant à Téhéran. Ce massage est efficacement transmit car l’auteur ne censure rien dans ses propos, ils sont dis tels qu’elle les a prononcés en Iran ou à Vienne. Rien n’est censuré non plus dans les scènes de violence.

Je recommanderai cette œuvre à un camarade, d’une part parce qu’elle est touchante, de voir une si jeune fille pris dans un conflit qui la dépasse mais qui prend tout de même conscience de ce qui se passe et qui est attachée a ses racines, a son pays. Puis de voir que ses parents par amour et par peur de la perdre l’envoie seule a 14 ans en Autriche. Vienne, une ville où elle va connaître toutes sortes d’autres épreuves différentes que celles en Iran mais tout aussi difficiles : la dépendance a la drogue, la solitude, dormir dans la rue pendant plusieurs mois… sans jamais se plaindre. Une belle leçon de vie. C’est aussi une œuvre poignante car Marjane était une petite fille croyant en Dieu et aimant plus que tout sa grand-mère et son oncle Anouche (qui jouent un rôle important dans l’histoire). Celui-ci a été arrêté et exécuté, marquant la fin de la croyance en Dieu de la petite fille. C’est une œuvre qui nous en apprend beaucoup et sans censure sur la révolution islamique iranienne, la peur des Iraniens entre la guerre contre l’Irak et cette révolution qui frappait leur pays. Beaucoup ont fuient le pays afin d’éviter tout cela.

  Marjane, son oncle Anouche, sa grand-mère, et ses parents. (de Droite à gauche)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s