Putain de guerre! Jacques Tardi et Jean-Pierre Verney

putain de guerre

Putain de guerre! est une œuvre écrite et illustré par Jacques Tardi, auteur de bandes dessinées, illustrateur et scénariste français. Celui-ci a été adossé par l’historien Jean-Pierre Verney, passionné par la Première Guerre Mondiale. C’est une collection de bandes dessinées composée de deux tomes. Le premier s’appuyant sur les années 1914 à 1916 et le second sur les années 1917 à 1919 sortis chacun en novembre 2008 et novembre 2009. Ils sont séparés en deux parties : une partie BD de Tardi et une partie de récits historiques illustrés de document d’époque par Verney.

Le message principal de l’œuvre est de décrire la Première Guerre Mondiale à travers un témoignage basé sur l’observation. En effet, dans cette BD, un seul et même personnage est présent. Le personnage principale est un soldat anonyme subissant cette guerre. Il commente ses aventures en nous faisant vivre ce qu’il voit. On croit lire dans ses pensées et cela donne d’autant plus de sincérité et de réalisme. L’auteur n’hésite pas à faire dire à son personnage des paroles crues sur son observation de scènes sordides: « En janvier, on a eu la neige, ça faisait plus propre mais de morceaux de viande humaine retombaient quelquefois en flocons rouges dur le linceul dégueulasse du champs de bataille.» (Tome 1, page 35) De plus, un vocabulaire précis utilisé pendant la guerre est employé et un lexique est intégré à la fin de l’œuvre afin de comprendre celui-ci. Aucun dialogue n’est échangé avec les autres soldats. Chacun est plongé dans l’horreur de la guerre. Le soldat avoue même ne pas comprendre pourquoi il doit être témoin d’autant de massacre et pourquoi il doit tuer des personnes. Pendant son périple, il assiste à la mort de l’ennemi mais également des soldats de son camp qu’il voit préférer se suicider plutôt que d’affronter. Les soldats ont mentis à leur famille pendant cette guerre. Ils atténuaient le pire pour ne pas inquiéter les proches, mais à travers cette BD et ces anecdotes, on découvre les scènes de cette guerre, les conditions de vies et morales des soldats combattant pour la France.

Je recommanderais cette BD à un de mes camarade car c’est une œuvre réaliste, tragique mais intéressante. Ainsi elle retrace les paysages, les pensées d’un soldats ayant vu et vécu la Première Guerre Mondiale. Le témoignage étant sous forme de bandes dessinées, il est appuyé par des illustrations. On peut également observé que plus on avance dans l’histoire et donc dans la guerre, moins les couleurs donc la vie sont vives. Ainsi les trois couleurs principales restantes sont le noir, le blanc et rouge. Aussi,le soldat montre l’absurdité de s’entre-tuer. Un passage nous livre que l’homme ayant « marre » de combattre contre l’ennemi, s’est allongé contre un arbre dans un forêt et qu’un soldat allemand s’était assoupi sur lui. Quelque jour plus tard, les deux soldats se sont retrouvés face à face et ont préféré repartir dans leur camp respectif au lieu de se tuer. Cette BD reste réaliste et nous afflige donc quelque images dures. Elle permet aussi de comprendre ce que les soldats ont endurés et montre encore une fois certaine facette de l’Homme qu’il est important de garder en mémoire car la guerre n’est pas finis partout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s