La liste de Schindler, Spielberg

Schindler

La liste de Schindler est un film réalisé en noir et blanc par Steven Spielberg (réalisateur, scénariste, producteur américain né en 1946. Producteur de nombreux film à succès) qui s’inspire du roman de Thomas Keneally. Ce film relate les faits réels de l’histoire des Juifs massacrés ainsi que leurs destins tragiques vers les camps de concentration, pendant la guerre 39-45. Il fut montré pour la première fois au grand public aux Etats-Unis en 1993, puis en France en 1994.

Dans ce film est présenté comme personnage principal, un industriel allemand, Oskar Schindler (un juste qui a sauvé des Juifs au péril de sa propre vie), qui, au premier abord, ne semble se soucier que de lui et de sa fortune. Dans son usine spécialisée en batteries de cuisine, la « Deutsche Emailwarenfabrik », Schindler emploie de la main d’oeuvre juive car celle-ci est très efficace et peu également peu coûteuse. Un jour, depuis les hauteurs de la ville, il assiste au massacre, à la liquidation du ghetto de Cracovie. C’est à ce moment précis que Schindler réalise toutes les horreurs que peuvent commettre les nazis envers les Juifs. Dans la foule, une petite fille au manteau rouge, ressort parmi le paysage en noir et blanc (point de vue du spectateur). La volonté de Spielberg, de faire ressortir le rouge du manteau de la petite fille est audacieux car évidemment la couleur rouge est associée à la couleur du sang. Plus tard dans le film on pourra voir pour une seconde fois, le manteau rouge apparaître mais cette fois-ci sur un tas de Juifs incinérés et toujours sur le dos de cette petite fille. Le fait que ce film ait réalisé en noir et blanc, le rend poignant et accordé avec l’époque. Le noir est une couleur qui représente généralement une atmosphère triste et sombre.

Je conseille fortement « La liste de Schindler » à mes camarades car tout au long du film, on peut ressentir toutes les émotions (beaucoup grâce aux images) des Juifs, celles d’Oskar Schindler qui aura sauvé des milliers de Juifs de la Shoah et ainsi que celles des représentants nazis. Vers la fin du film on voit Schindler rédiger sa liste comportant tout les noms et prénoms des Juifs qu’il désir « emporter » ou sauver, en compagnie de son assistant Itzhak Stern. On le voit aussi pleurer quand la guerre est terminée car il doit penser ne pas avoir sauver suffisamment de Juifs avant la fin du massacre.

Ce film est pour moi une très grande leçon d’humanité et je le recommande vivement!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s