La trame conjugale (analyse du couple par son linge), Jean-Claude KAUFMANN

La trame conjugale, analyse du couple par son linge est un ouvrage de Jean-Claude Kaufmann, sociologue français, édité en 1992 pour la première fois. Au long du livre, le sociologue analysera la vie quotidienne et l’aspect de l’identité. Pour ce faire il a interrogé une vingtaine de couples sur leur quotidien, leurs conduites vis-à-vis du linge.

Cette œuvre a pour message que l’intégration ménagère se construit sur différents critères tels que l’enfance, le caractère, le temps libre, mais aussi sur la perception (souvent différente des deux conjoints) du « propre et du rangé ». Le «rangé » pour l’un ne sera pas le même que pour l’autre. Et pareil pour le « propre », comment savoir si du linge est propre ou à mettre a lavé, sur quels critères se basent-ont ? L’auteur insiste aussi longuement sur le fait que les taches ménagères sont de plus en plus en train de se répartir de façon équitable. Ainsi l’homme aurait une enfance où il serait beaucoup plus « plongé » dans le domaine ménagé qu’autrefois et une fois en couple mettrait a profit ce qu’il a acquis durant cette période. Le logement ne serait donc plus seulement le domaine de la femme.

La sincérité de l’homme a vraiment vouloir aidé et participé de façon égalitaire avec sa femme est cependant remise en cause, ce qui parfois peut provoquer des disputes. C’est avant tout un aspect social de notre société.

Ce message est efficacement transmit, en effet le sociologue s’attarde longuement sur chaque sujet, et s’appuie sur les interviews des couples interrogés. Qui ne sont souvent pas d’accord avec l’avis de leur conjoint.

Je ne recommanderai pas cette œuvre à une camarade car je la trouve très souvent répétitive, je m’explique : l’auteur va nous dire quelque chose, puis quelque pages plus tard va faire un rappel sur ce qui a déjà été dit et réexpliquer la même chose mais dit d’une autre manière. Il s’attarde longuement (trop) sur les sujets à mon goût, un exemple : « L’irrésistible intégration ménagère » dure 10 pages, ce qui selon moi n’était pas nécessaire, on avait tout de suite compris ce que l’auteur voulait dire. Mais je trouve malgré tout que l’analyse du couple par son linge est un sujet intéressant à analyser. La société de nos jours est en train de changer de ce point de vue là et ce n’est pas pour déplaire à certains. Cette œuvre est optimiste sur « l’évolution » de la répartition des tâches vis-à-vis du linge dans un couple.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s